2.Paléolithique : Aurignacien

Nicolas Prudhomme 8 novembre 2016 Commentaires fermés sur 2.Paléolithique : Aurignacien
2.Paléolithique : Aurignacien

L’Aurignacien – 37 000 à 27 000 avant J.C.

f

• L’habitat

Il se fait en grottes, en abris-sous-roche et éventuellement en camps de plein air.

CONTENU

Crâne de l’homme de Cro-Magnon découvert en 1868 aux Eyzies-de-Tayac
(Dordogne)

Collier en coquillage. Aurignacien

Lames et lamelles en silex. Aurignacien

Sagaies à forme losangique. Aurignacien

Bâtons percés en bois de cerf. Aurignacien.

d

• Le Paléoenvironnement

A la suite du dernier refroidissement du Castelperronien, on observe un nouveau ruissellement, suivi d’un nouveau refroidissement (Protoaurignacien) qui atteint son paroxysme à l’Aurignacien ancien et se solde finalement par une amélioration (Aurignacien évolué). Le réchauffement, connu sous le nom d’interstade d’Arcy, s’accompagne du développement de formes arbustives et arborées.

La faune chassée est constituée d’équidés, de bovidés, d’espèces “froides”, et de rennes.

• L’industrie lithique

L’industrie est à débitage laminaire, ce qui est novateur. On note l’existence de larges et longues lames obtenues à partir de nucleus peu préparés. L’outillage est à base d’éclats allongés à bords parallèles et de lamelles (lamelles Dufour); la retouche affecte une des extrémités pour réaliser des burins ou des grattoirs variés

Une des techniques répandues consiste à travailler sur des éclats épais pour fabriquer des grattoirs dits carénés ou à museau (qui ont parfois été vraisemblablement utilisés comme racloirs). La culture aurignacienne compte plus de grattoirs que de burins.

• L’outillage autre que lithique

Parmi les découvertes, on note des tronçons de bois de renne fendus longitudinalement qui ont permis de fabriquer des sagaies. L’industrie osseuse commence à devenir plus importante et des formes diverses se développent tels que les sagaies déjà citées, les poinçons, les bâtons percés (destinés semble-t-il à redresser les sagaies) ou les lissoirs.

• L’art rupestre

Les sculptures et peintures pariétales font leur apparition dans les grottes (Grotte Chauvet, il y a 36 000 ans, ou à la Ferrassie).

• L’art mobilier

L’Aurignacien marque le début du développement de l’art évolué. Parmi les pièces les plus représentatives, on a observé des statuettes d’animaux, des statuettes anthropomorphes, ainsi que l’utilisation réfléchie de couleurs pour peindre sur la roche ou la pierre. On a également noté des gravures sur plaquettes, ainsi que des représentations d’organes sexuels féminins ou masculins (Abri Blanchard).

• La parure

Diverses pendeloques ont été découvertes. Elles sont peu différentes de celles du Castelperronien.


 

 

Archeologie, Patrimoine, Culture et Civilisation, Médiation et Valorisation du Patrimoine, Techniques de l Archeologie en Europe