Âge du Bronze : Armes & Parures

Nicolas Prudhomme 5 avril 2017 Commentaires fermés sur Âge du Bronze : Armes & Parures
Âge du Bronze : Armes & Parures

L’Âge du Bronze – 1900 à 750 avant J.C.

d

L’Âge du Bronze est divisé en trois phases principales, elles-mêmes découpées en sous-phases : le Bronze Ancien (1 900 à 1 500 avant J.C.), le Bronze Moyen (1 500 à 1 250 avant J.C.) et le Bronze Final (1 250 à 750 avant J.C.), lui-même découpé en trois sous phases (Final I : 1 250 à 1 150 avant J.C. ; Final II : 1 150 à 950 avant J.C. ; Final III: 950 à 750 avant J.C.).

CONTENU

Rasoir en bronze

Bracelet en bronze

Lames de faucilles en bronze

Pointes de lances en bronze

Epingles en bronze avec leur tête caractéristique

 

Lot d’épées en bronze

Haches à douille en bronze

 

g

Les armes et parures du Bronze Ancien


Les haches : les haches plates, rebords latéraux, à tranchant plus ou moins incurvé sont typiques.

Les poignards : il s’agit principalement de petits poignards à lame triangulaire rivetée. Le manche est en matière périssable et il est en général absent, excepté dans le cas des poignards rhodaniens qui possède un manche métallique terminé par un pommeau. Notons que les lames sont souvent décorées par des incisions en chevrons. Les poignards en silex continuent néanmoins à être fabriqués.

Les épingles : elles sont très variées, à tête tréflée, globulaire, cruciforme, enroulée ou en forme de boule.

Les bracelets : il s’agit en général d’un câble de bronze, enroulé en spirale.

 

Les armes et parures du Bronze Moyen


Les haches : l’emmanchement évolue. Un talon est ajouté aux lames.

Les poignards : les dimensions s’accroissent et les poignards ressemblent à de petites épées.

Les épingles : elles possèdent une tête de bronze ajourée, cannelée ou renflée.

Les bracelets : ils sont ouverts et décorés de motifs géométriques et de chevrons.

 

Les armes et parures du Bronze Final I


Les haches : elles possèdent un talon beaucoup plus prononcé et des ailerons (qui enserrent le manche) assurent une meilleure fixation. Leurs positions varient beaucoup : plutôt médianes au début, elles atteignent le sommet et constituent finalement une “douille”.

Les poignards : les poignards à rivets continuent à être produits. Les épées sont plus courantes : leur lame est “pistilliforme” et le manche en matière périssable.

Les faucilles : elles apparaissent à cette époque. On peut en établir une typologie selon la forme : à languette, à boutons…

Les rasoirs : ce sont des lames circulaires ou semi circulaires ajourées.

Les épingles : elles ont une collerette réalisée par des disques de bronze soudés sur une tige. Certaines ont une extrémité en forme de “tête de pavot”.

 

Les armes et parures du Bronze Final II


Les haches : elles conservent les caractéristiques du Bronze Final I.

Les poignards et les épées : de nouvelles formes apparaissent à côté des anciens modèles.

 

Les armes et parures du Bronze Final III


Les haches : de toutes petites haches à douille apparaissent, certainement assimilées à des monnaies ou des lingots d’échange. Le cuivre est d’ailleurs parfois mélangé à du plomb.

Les poignards : le système d’emmanchement à douille apparaît aussi pour les couteaux, dont la lame adopte une courbure particulière.

La parure : elle est composée de bracelets à oreillettes, de ceintures en bronze décorées d’incisions, de fibules et de pendeloques.

Les harnachements de chevaux sont connus à partir de pièces en bronze découvertes à la fouille, comme les passe-guides.


 

 

 

Archeologie, Patrimoine, Culture et Civilisation, Médiation et Valorisation du Patrimoine, Techniques de l Archeologie en Europe