Âge du Bronze : Habitats

Nicolas Prudhomme 18 juin 2017 Commentaires fermés sur Âge du Bronze : Habitats
Âge du Bronze : Habitats

L’Âge du Bronze – 1900 à 750 avant J.C.

d

Il est difficile de définir une typologie de l’habitat car les caractères régionaux sont forts et impliquent une forte diversité. Cependant, les archéologues connaissent aujourd’hui un certain nombre de traits caractéristiques des constructions du Bronze, comme la technique du Blockbau, utilisée dans l’est et les Alpes.

CONTENU

Maison du Bronze construite selon la méthode du Blockbau (Côte d’Or)

Maison en pierre de l’Âge du Bronze Final. Reconstitution Archéodrome de Beaune

Maison en torchis de l’Âge du Bronze Final. Reconstitution Archéodrome de Beaune

Organisation de l’habitat dans une enceinte de hauteur de l’Âge du Bronze Final. Reconstitution Archéodrome de Beaune

n

L’habitat au Bronze moyen : la technique du Blockbau


L’Âge du Bronze innove en introduisant la technique du Blockbau, à partir du Bronze Moyen, dans les Alpes. Les murs sont en rondins horizontaux entrecroisés. Ils forment une pièce quadrangulaire sur lequel vient s’appuyer le toit. Les traces laissées au sol sont les mêmes que celles obtenues par construction sur sablière basse. Les interprétations restent donc toujours complexes.

d

L’habitat au Bronze Final en Europe Continentale


Les maisons au Bronze Final dans l’Europe continentale sont rectangulaires, parfois trapézoïdales, de dimensions plus modestes qu’au Néolithique (4m sur 3 mètres en moyenne, jusqu’à 10 m sur 6m). Elles comprennent trois rangées de poteaux parallèles qui portent la charpente du toit. Le toit peut se terminer en pignon ou en croupe. Les parois sont en clayonnage et torchis. Les poteaux sont placés de façon symétrique pour équilibrer le poids du toit.

La sablière basse se généralise : les poteaux porteurs s’appuient dessus, ce qui empêche leur enfoncement dans le sol. Les poutres en tenons-mortaises sont régulièrement utilisées.

 

L’habitat dans le Midi de la France : une évolution permanente


L’habitat en abris sous-roche et cavités naturelles persiste assez longtemps dans le Sud de la France. On retrouve principalement des vestiges de structure de stockage et de torréfaction. La structure de l’habitat n’est pas encore très bien documentée. Il semblerait en tout cas que le souci défensif au Bronze Ancien dans le Midi soit d’ordre secondaire, même si les habitats sont souvent entourés de palissades et de fossés.

Au Bronze Moyen, fermes et hameaux se développent. On retrouve assez régulièrement les diverses structures de stockage associées à l’habitat (silos…).

Au Bronze Final, les enceintes de défense se multiplient autour des habitats.


 

 

 

Archeologie, Patrimoine, Culture et Civilisation, Médiation et Valorisation du Patrimoine, Techniques de l Archeologie en Europe