Haut Moyen-Âge : les Régions

Nicolas Prudhomme 23 mai 2017 Commentaires fermés sur Haut Moyen-Âge : les Régions
Haut Moyen-Âge : les Régions

Le Haut Moyen-Âge – Ve à IXe siècle après J.C.

d

Le Bassin Parisien


La région, située à proximité du centre du pouvoir politique et religieux de Paris, est restée sous influence romaine, l’aristocratie franque s’accoutumant aux modes de vie sénatoriaux. Les sarcophages en plâtre sont assez typiques de cette région. Ils sont souvent décorés de motifs et de symboles chrétiens. La céramique est décorée à la molette par des motifs zoomorphes et animaliers. De nombreuses plaques de garniture de ceinture ont été produites dans le Bassin Parisien.

CONTENU

Carte des régions au VIIe siècle.

Plaque de ceinture. Région Aquitaine.

Plaque de ceinture. Région Aquitaine.

Plaque de ceinture. Région Burgondie.

Plaque de ceinture. Région Burgondie

Plaque de ceinture. Région Languedoc.

Plaque de ceinture. Région Languedoc.

La Champagne


La région, assez riche en tombes, a livré des ensembles originaux. Les formes de la céramique sont assez diversifiées (gourdes, bouteilles, pots…) et les pièces sont souvent fines, de bonne qualité. De nombreuses plaques de ceintures en fer à décor damasquiné, de fabrication locale, ont été découvertes.

 

Soissons


Soissons fut la capitale du dernier empereur romain en Gaule, Syagrius, contemporain et rival de Clovis. De nombreuses sépultures associées à un très riche mobilier (fibule, épée avec manche en tôle d’or, longue épingle, bijoux luxueux, bagues en or) ont été découvertes, ainsi que de nombreuses garnitures de ceinture de fabrication locale. Ces découvertes sont certainement à mettre en rapport avec la présence de nombreux palais royaux dans la région. La céramique est régionalement typée par des décors à la molette en casiers.

 

L’Alsace – Lorraine


Il s’agissait d’une région prospère (rattachée au royaume mérovingien de Cologne) comme en témoigne la richesse du mobilier funéraire (fibules, vaisselle et armement en métal précieux finement décorés, vaisselles métalliques, monnaies). La proximité de grandes voies de communication, comme l’axe commercial rhénan n’y était certainement pas étranger. La production de la sigillée d’Argonne perdure jusqu’au Ve siècle, et il n’est pas rare de la trouvée associée à des vases carénés dans les tombes du VIe siècle.

 

Le Nord


Ces zones étaient assez hétérogènes en terme de population : occupées par les Francs dès le Ve siècle, on note néanmoins une occupation anglo-saxonne sur le littoral (fibules, poteries caractéristiques, rites funéraires païens d’incinération).

 

La Burgondie (Bourgogne, Franche Comté, Suisse, Rhône Alpes)


Les Burgondes, peuple germanique fédéré installé en Gaule depuis 443 ont étendu leur territoire, initialement limité au Genevois à la partie est de la France, d’Avignon à Langres. La Burgondie, chrétienne, est imprégnée de traditions romaines et d’influences méditerranéennes (fibules circulaires). Elle est absorbée par les Francs en 534. Elle devient un des royaumes mérovingiens, dont la capitale est Châlon-sur-Saône. Les tombes sont assez riches en vaisselle, verreries, bijoux et armes en métal précieux.
La céramique locale est caractérisée par des gobelets à col décorés de quadrillages, datés du VIIe siècle.

 

L’Ouest (Maine, Touraine, Normandie, Seine Maritime…)


Dans les régions de l’Ouest, les influences germaniques sont réduites. Cependant les coutumes franques y sont adoptées comme en témoignent les inhumations habillées. Des plaques boucles décorées de nœuds de Salomon ont ainsi été mises en évidence. Elles seraient de facture locale.


L’Aquitaine

Conquise par Clovis sur les Wisigoths, elle fut partagée entre différents royaumes avant de devenir un duché au VIIe siècle. La région est restée longtemps administrée à la romaine. Le mobilier funéraire est rare, excepté les plaques de ceintures de type aquitain (étamées, décorées par des pointillés).

 

La Septimanie (Languedoc Roussillon)


Les Wisigoths occupent ce territoire avant d’en être chassés par les Francs en 507. La tradition romaine y reste forte. On note quelques sépultures contenant des boucles de ceinture, des couteaux et des paires de fibules ansées dissymétriques.

 

Les régions du Nord de la Loire


Dès le IVe siècle, des populations d’origine barbare s’y installent, principalement d’origine franque. Les coutumes (notamment d’inhumation habillée en sarcophage) s’y développent rapidement, au contact de l’aristocratie franque. Ces régions ont été conquises définitivement par les Francs, qui ont défait les Wisigoths en 507. Chaque grande ville (Metz, Rouen, Paris…) a pu être en puissance la capitale d’un royaume, et les palais et domaines royaux mérovingiens y sont très représentés.


 

 

 

Archeologie, Patrimoine, Culture et Civilisation, Médiation et Valorisation du Patrimoine, Techniques de l Archeologie en Europe