Premier Âge du Fer : Métallurgie

Nicolas Prudhomme 17 avril 2017 Commentaires fermés sur Premier Âge du Fer : Métallurgie
Premier Âge du Fer : Métallurgie

Premier Âge du Fer – IXe au IVe siècle avant J.C.

d

Premières utilisations du minerai


Plusieurs objets en fer ont été réalisés à la fin de l’Âge du Bronze à partir de minerais provenant de l’Italie (pointes de flèches, épées…) ; le fer ne s’impose comme principal métal que vers le VIIIe siècle. Il est alors parfaitement maîtrisé comme le montre le travail fin des garnitures des chars funéraires.

CONTENU

Reconstitution d’un foyer de fonte, avec le soufflet en peau et la louche destinée à la fonte du minerai

Éléments de parure et fibules en bronze du Premier Âge du Fer : la métallurgie de cet alliage reste spécifiquement attachée à la réalisation de la vaisselle ou de la parure.

d

Si d’abord le fer reste un métal de luxe, l’abondance des sites de minerai, l’amélioration des techniques d’extraction et de la métallurgie en font rapidement le métal le plus utilisé. Son usage presque réservé aux armes et à la parure s’étend alors aux objets et aux outils domestiques. Le bronze n’est quasiment plus utilisé que pour les parures et la vaisselle.d

d

Pratiques sidérurgiques


L’étude des procédés de la sidérurgie passée est maintenant possible grâce aux progrès des techniques d’analyse et de restauration ; par exemple, la radiographie aux rayons X permet de connaître forme, décor et technique de construction. Les analyses et les procédés chimiques ou mécaniques permettent de sortir l’objet de sa gangue, de récupérer des éléments emprisonnés, de retrouver les décors et incrustations initiales de l’objet, d’étudier les techniques d’affûtage et de se prononcer sur son utilisation.

Les techniques de travail du fer ont pu ainsi être étudiées : dès le Premier Âge du Fer, on a remarqué notamment l’ajout de carbone au minerai de fer pour obtenir de l’acier, qui est ensuite martelé à chaud. Les minerais de fer utilisés sont variés. Les premiers métallurgistes ont vraisemblablement rencontré des difficultés car il s’agissait de rendre le minerai le plus pur possible. Divers essais ont été réalisés, donnant des fers de qualité extrêmement variable jusqu’au IIIe siècle avant J.C, date de l’apogée de la pratique sidérurgique.

Les ateliers ont ainsi produit des outils et des armes d’une rare dureté. Certaines épées ont également été réalisées par corroyage, c’est à dire par l’assemblage de lames de fer de duretés différentes.


 

 

Archeologie, Patrimoine, Culture et Civilisation, Médiation et Valorisation du Patrimoine, Techniques de l Archeologie en Europe